Le vin des consommateurs !

Consom'acteurs : 2792
Date de mise en rayon : 15 janvier 2019
UN GRAND MERCI aux 2 792 consom'acteurs qui ont voté pour des vins durables et de qualité :) !

Caractéristiques de nos vins

Nos vins, à nous les consommateurs, seront des vins durables et de qualité. Tous ensemble, nous avons décidé que :

 

– ils sont faits à partir de raisins cultivés en agriculture raisonnée (les producteurs seront certifiés HVE (certification d’agriculture raisonnée à Haute Valeur Environnementale) niveau 2) ;

 

– les raisins utilisés seront toujours en parfait état : aucune feuille présente donc un meilleur goût 😉 ;

 

– la fermentation alcoolique sera naturelle, sans correction ;

 

– pour le conditionnement, ce sera une bouteille en verre 75 cl avec un bouchon en liège ;

 

– et bien sûr, les viticulteurs sont rémunérés convenablement afin qu’ils soient dans de bonnes conditions pour réaliser un travail et ce niveau de qualité : Rouge Ventoux AOP = 2,52 € par litre de vin ; Rouge Beaujolais AOP = 2,47 € par litre de vin ; Rosé Coteaux du Pont du Gard IP = 1,79 € par litre de vin ; Blanc Pays d’Oc IGP = 1,87 € par litre de vin. Le travail de vinification est ensuite effectué par les coopératives.

 

Détail des choix pour le VIN ROUGE des consommateurs :

Des vignes de 4 ans et plus, des vendanges à maturité pour un vin équilibré, une macération courte pour un vin léger et fruité 🙂. La seconde fermentation sera comme la première : naturelle 😉. Pour le Ventoux AOP, nous avons voté pour un cépage grenache très majoritaire, ce qui donnera un vin rond et épicé, pendant que la syrah apportera sa part de finesse et de complexité aromatique. Pour l’élevage,  nous avons fait le choix d’un élevage intermédiaire, ce qui donnera un boisé léger (très bon choix).

 

Détail des choix pour le VIN BLANC des consommateurs :

Des vignes de 4 ans et plus, des vendanges à maturité pour un vin équilibré, un vin blanc 100 % Chardonnay (pour des arômes fins et fruités), ainsi qu’un élevage intermédiaire « sur lie ».

 

Détail des choix pour le VIN ROSÉ des consommateurs :

Nous avons décidé tous ensemble que notre rosé soit coloré, ce qui le rendra  structuré et aromatique.

Concernant l’assemblage, nous avons décidé d’associer quatre cépages : grenache (majoritaire), carignan, syrah et caladoc, ce qui donnera à notre rosé des notes florales et fruitées :). Nous avons également choisi un élevage intermédiaire « sur lie ».

 

Prix de vente conseillés votés par les consommateurs :

Vin rouge Ventoux AOP :  7,51 €

Vin rouge Beaujolais AOP : 7,22 €

Vin rosé Coteaux Pont du Gard IGP : 6,47 €

Vin blanc Pays d’Oc IGP : 6,38 €

 

Résultats détaillés des votes

 

Voir le QUESTIONNAIRE qui a servi de base au cahier des charges

 

QUELQUES INFOS SUR LE QUESTIONNAIRE

 

RÉMUNÉRATION DES PRODUCTEURS

Bien souvent, si un viticulteur ne perd pas d’argent, c’est qu’il arrive tout juste à équilibrer ses charges en rognant sévèrement, voire entièrement, sur son salaire. Seules les deux dernières réponses apportent un salaire convenable au viticulteur.

 

TYPE DE CULTURE

L’agriculture conventionnelle se limite à respecter la réglementation. L’agriculture raisonnée prend davantage en compte son environnement, les producteurs devront être certifiés HVE (certification d’agriculture raisonnée à Haute Valeur Environnementale) niveau 2. Les vins ne pourront être en agriculture raisonnée qu’à partir des vendanges 2018. L’agriculture biologique exclut l’usage des pesticides, des engrais chimiques de synthèse et des OGM, respecte les normes européennes en vigueur et bénéficie d’un logo officiel.

 

ÂGE DES VIGNES (HORS VINS ROSÉS)

Réglementairement, les vignes doivent avoir au moins 4 ans pour être vendangées. Des vignes plus âgées apportent de l’équilibre au vin. Cette question ne concerne pas les vins rosés qui recherchent plus de fraîcheur et légèreté.

 

DATE DES VENDANGES (DEGRÉ ALCOOLIQUE)

Cette question concerne uniquement les vins blancs et rouges. Pour produire des vins rosés, des vendanges précoces sont conseillées, car les caractères léger et rafraîchissant sont recherchés pour ces vins.

 

QUALITÉ DES VENDANGES

Le tri des raisins est une étape importante pour la qualité du vin car les feuilles, les rafles et les raisins abîmés donnent un mauvais goût au vin.

 

MACÉRATION (VINS ROUGES UNIQUEMENT)

Pour les vins rouges, une macération longue (jusqu’à 3 semaines) permet d’extraire tout le potentiel aromatique du raisin. Elle ne peut être faite qu’avec des raisins en parfait état et sans autre composé résiduel tel que des feuilles. Elle nécessite donc un tri approfondi préalable. Les cépages blancs et rosés que nous proposons ne sont pas des cépages qu’on laisse macérer.

 

FERMENTATION ALCOOLIQUE

La première fermentation est dite alcoolique, car elle transforme les sucres naturels du raisin en alcool par l’action de levures. Pour la réaliser de manière naturelle, la culture de la vigne doit être parfaitement maîtrisée. Il peut exister différentes actions pour corriger la fermentation. La chaptalisation consiste à rajouter du sucre en poudre dans le moût de raisin pour atteindre le degré d’alcool désiré ; elle est le signe d’une maturation incomplète du raisin. L’acidification d’un vin consiste à augmenter son acidité par ajout d’acide (acide tartrique le plus souvent) ; elle est pratiquée pour favoriser l’équilibre du vin et son développement organoleptique, notamment dans le cas de vendanges à millésime chaud. La concentration consiste à retirer l’excès d’eau du moût (par osmose inverse), qui peut être dû à un terroir trop humide ou un manque de soleil. L’enrichissement est l’ajout, certaines années, de moût concentré à partir de sucres de raisin. L’enrichissement est autorisé pour la réponse « naturelle, sans correction ». La fermentation alcoolique se fait en même temps que la macération pour les vins rouges.

 

SECONDE FERMENTATION (VINS ROUGES UNIQUEMENT)

La seconde fermentation est dite malolactique, car elle transforme l’acide malique (acide fort) en acide lactique (acide faible), en rejetant du gaz carbonique. Pour les vins blancs et rosés (sauf Champagnes et Crémants), elle est bloquée pour garder plus de vivacité et de fraîcheur. En revanche, elle est indispensable pour les vins rouges, souvent acerbes et durs à ce stade, pour qu’ils deviennent plus souples et stables. Cette fermentation, difficile à maîtriser, est assurée par une bactérie lactique (œnococcus oeni) qui se trouve naturellement sur la peau du raisin (indigène). Les souches sont donc différentes d’une région à une autre, ce qui contribue à la diversité des vins. Pour mieux maîtriser la production et réduire les coûts, certains réalisent un ensemencement bactérien à partir de souches sélectionnées par l’industrie. Cela uniformise le goût du vin.

 

ASSEMBLAGE DU VIN ROUGE VENTOUX AOP

L’assemblage consiste à mélanger plusieurs cépages et/ou plusieurs cuvées pour composer un vin. Le grenache noir est un cépage donnant du corps et de la puissance aux vins rouges. Les arômes principaux développés sont la cerise noire et les épices. La syrah est un cépage qui apporte finesse et complexité aromatique, l’arôme de violette est sa caractéristique principale, mais elle propose aussi des parfums de fruits. Le marselan, cépage à faible rendement, apporte complexité et tanins. Ses arômes de fruits mûrs donnent un côté « confituré » aux vins. Tous ces cépages donnent des vins qui peuvent se conserver plusieurs années. Pour information, le vin rouge Beaujolais sera à 100 % composé du cépage gamay.

 

ASSEMBLAGE DU VIN ROSÉ COTEAUX DU PONT DU GARD IGP

L’assemblage du cépage grenache et du cépage carignan permet d’obtenir un vin frais et fruité. L’assemblage du cépage syrah et du cépage caladoc est approprié pour avoir un vin gras et opulent. Ces quatre cépages peuvent être assemblés.

 

ASSEMBLAGE DU VIN BLANC PAYS D’OC IGP (À PARTIR DU MILLÉSIME 2018)

Le millésime 2017 sera 100 % chardonnay. Pour les années suivantes, des assemblages pourront être faits. Les vins issus du cépage chardonnay sont des vins amples et élégants aux arômes fins et fruités. Le cépage viognier apporte plus de complexité et des arômes floraux. Le cépage marsanne apporte de la minéralité.

 

ÉLEVAGE

L’élevage du vin est une étape permettant d’avoir des caractéristiques organoleptiques supplémentaires. L’élevage se pratique en cuve ou en fût et dure entre 1 mois (pour certains vins primeurs) et plusieurs années pour les plus grands vins de garde (vins qui se conservent). L’élevage en cuve permet aux fines particules en suspension dans le vin de se déposer doucement au fond. Ce dépôt se nomme la lie. Quand on laisse le vin reposer plus longtemps que nécessaire, on pratique alors un « élevage sur lie ». L’élevage par ajout de copeaux de bois se pratique en cuve et donne un boisé léger. L’élevage en fût est le plus cher en raison du coût du bois. Il donne au vin une palette aromatique recherchée par les amateurs.

Laurent Pasquier, co-fondateur de la démarche, nous explique les critères de fabrication du vin des consommateurs sur le plateau de La Quotidienne sur France 5 :