Le poulet des consommateurs !

  • Poulet fermier label rouge C'est qui le Patron
  • cahier des charges du poulet c'est qui le patron
  • Poulet fermier label rouge C'est qui le Patron
  • cahier des charges du poulet c'est qui le patron
Voté par 15 300 consommateurs
  • Rémunération des éleveurs :

    rémunération permettant au producteur d’être payé au juste prix de son travail, de se faire remplacer et d’investir sur son exploitation (2,79 € minimum le kg)

  • Origine des poulets :

    nés et élevés en France

  • Durée minimum d'élevage :

    81 jours (espèce rustique à croissance lente)

  • Pratique d'élevage :

    en plein air, avec un grand bâtiment pour abriter les poulets (maximum 11 poulets / m² en grand bâtiment) et avec un espace extérieur entièrement clos (minimum 2 m² / poulet)

  • Alimentation :

    mêmes critères que pour les poules pondeuses « C’est qui le Patron ?! » (65 % minimum de céréales 100 % françaises, sans OGM (< 0,9 %), sans colorant) et sans huile de palme

  • Alimentation : quantité de soja :

    10 % maximum

  • Traitements médicamenteux :

    sans antibiotiques préventifs mais avec le vaccin autorisé

  • Transport des poulets :

    moins de 150 km et moins de 3h dans le camion

  • Type d'emballage :

    emballé sous atmosphère modifiée avec un plastique plus solide et une barquette carton (recyclable)

En rayon
Prix de vente conseillé
9,91 € / 1,3 Kg
Disponible dans ces enseignes
Vérifier la disponibilité dans mon magasin grâce à l’appli

Merci à tous pour cette belle aventure collective ! 😊

15 300
votes au 
questionnaire
2
consultations 
sociétaires
24
familles de producteurs 
soutenues
100 k
poulets
vendus
(depuis avril 2020)
Modification temporaire de la rémunération et du prix voté conseillé 
Suite à une forte augmentation du prix de l’alimentation des poulets, la rémunération des éleveurs et donc le prix voté conseillé augmentent temporairement. 👉 Pour continuer de soutenir les producteurs, leur rémunération passe donc temporairement de minimum 2,57€/kg  à minimum 2,79€/kg de carcasse de poulet CQLP, faisant passer le prix maximum voté conseillé de 7,35€/kg de viande à 7,62€/kg.

Quelle rémunération pour les éleveurs de poulets ?

2,79 € minimum le Kg

👉 juste rémunération garantie pour le producteur

En 2021, cela a représenté 64 %​ de plus que le cours moyen du marché.

9,91 € / 1,3 Kg
👉 prix de vente voté conseillé par nous les consommateurs établi collectivement lors de l’élaboration du cahier des charges.
18,11 €

seulement de plus par an*

dans notre budget par rapport à un produit avec un cahier des charges similaire mais sans ce niveau de soutien garanti.

* calculé sur une base de consommation de 23,4 Kg de poulet par français et par an.
répartition du prix du poulet label rouge c'est qui le patron

9,91 € / 1,3 Kg

👉 prix de vente voté conseillé par nous les consommateurs établi collectivement lors de l’élaboration du cahier des charges.

18,11 €

seulement de plus par an*

dans notre budget par rapport à un produit avec un cahier des charges similaire mais sans ce niveau de soutien garanti.

* calculé sur une base de consommation de 23,4 Kg de poulet par français et par an.
répartition du prix du poulet label rouge c'est qui le patron

Les producteurs et le fabricant

Les producteurs

Le poulet est produit par 24 agriculteurs associés à la démarche dans le Sud-Ouest.

Le fabricant

Le poulet est conditionné par notre partenaire Fermiers du Sud-Ouest.

 

Les producteurs et le fabricant

Les producteurs

Le poulet est produit par 24 agriculteurs associés à la démarche dans le Sud-Ouest.

Le fabricant

Le poulet est conditionné par notre partenaire Fermiers du Sud-Ouest.

 

Résultats du vote des 15 300 consommateurs

En créant nos propres produits, nous en maîtriserons la nature, le sens et la commercialisation. La traçabilité totale sur la fabrication et la composition des produits nous assurent une garantie alimentaire constante et durable. 🙂

Tester le questionnaire qui a servi à la création du cahier des charges

Résultats détaillés des votes

Rémunération garantie qui permet à l’éleveur d’être payé au juste prix et investir/profiter de temps libre
634 votes 48.1%
Rémunération garantie qui permet à l’éleveur d’être payé au juste prix
41.5%
Alignement sur le cours du marché
6.6%
Rémunération qui permet à l’éleveur de ne pas perdre d’argent
3.8%

Avoir un montant supplémentaire permet à l’éleveur d’investir sur son exploitation ou bien de pouvoir être remplacé lorsqu’il a besoin de s’absenter (il y a besoin d’une présence sur l’exploitation toute l’année).

Résultats détaillés des votes

France
14 678 votes 95.9%
Europe
2.4%
Sans importance
1.6%

Les poulets seront nés, élevés et abattus en France. La traçabilité est garantie. 😉

Résultats détaillés des votes

81 jours, espèce rustique à croissance lente
9 638 votes 63%
100 jours, espèce rustique à croissance lente
29.1%
52 jours, espèce à croissance intermédiaire (toujours en bâtiment)
4%
32 jours, espèce à croissance rapide (toujours en bâtiment)
3.9%

La durée de croissance du poulet a une influence sur le poids du poulet et la qualité de la viande. Plus la croissance est lente, meilleure sera la viande.

Les espèces à croissance lente sont toujours élevées avec la possibilité de sortir en extérieur (contrairement aux espèces à croissance rapide ou intermédiaire qui ne sortent jamais en extérieur car elles sont trop fragiles).

Résultats détaillés des votes

En plein air, avec un grand bâtiment pour abriter les poulets (max 11 poulets/m² en grand bâtiment) et avec un espace extérieur entièrement clos (minimum 2m²/poulet)
4 842 votes 31.6%
En liberté, avec un grand bâtiment pour abriter les poulets (11 poulets/m² en grand bâtiment) et avec un espace extérieur qui est en partie ouvert (minimum 4m²/poulet)
22.7%
En totale liberté, avec plusieurs petites cabanes traditionnelles pour abriter les poulets (17 poulets/m² en bâtiment) et avec un espace extérieur sans clôtures ni limitations (pas de limite)
19.9%
En agriculture biologique, avec un grand bâtiment pour abriter les poulets (10 poulets/m² en bâtiment) et avec un espace extérieur entièrement clos (minimum 4m²/poulet)
17.9%
Standard, dans un très grand bâtiment (pas de sortie, 22 poulets/m² en bâtiment), avec un espace intérieur supplémentaire en lumière naturelle
4.8%
Standard, dans un très grand bâtiment (pas de sortie, 22 poulets/m² en bâtiment)
3.1%

Les poulets ont besoin d’avoir un abri que ce soit pour dormir en toute sécurité ou s’abriter quand ils en ont besoin (intempéries, etc.). Un bâtiment est donc toujours nécessaire.

Nous avons collectivement voté pour un élevage en plein air. Les poulets ont donc un accès à  un espace extérieur (entièrement clos) dans lequel ils peuvent sortir la journée. Les grands bâtiments dans lesquels ils s’abritent ont une surface de 400 m² max.

 

Résultats détaillés des votes

Mêmes critères que pour les poules pondeuses C’est qui le Patron ?! (65% minimum de céréales 100% françaises, sans OGM, riche en graines de lin, sans colorant)
8 436 votes 55.1%
Selon la réglementation en agriculture biologique
17.9%
Mêmes critères que ceux du dessus et certifié Bleu-Blanc-Cœur
17.3%
Sans importance
6.1%
65% minimum de céréales
3.5%

Résultats détaillés des votes

10% maximum
9 513 votes 62.2%
Sans importance (25% environ)
37.8%

L’alimentation des poulets est composée de céréales (blé, maïs) et d’une source de protéines (soja, tournesol, luzerne, etc.).

Le soja est une source de protéine indispensable à l’alimentation des poulets, bien souvent importée car la production de soja pour l’alimentation animale est très faible en France. Il est donc compliqué de garantir une origine française pour le soja.

Résultats détaillés des votes

Sans antibiotiques préventifs mais avec le vaccin autorisé
6 896 votes 45.1%
Sans antibiotiques préventifs (mais traitements préventifs contre les coccidies autorisés)
35.3%
Traitements préventifs autorisés (selon la réglementation française)
19.6%

Résultats détaillés des votes

Moins de 150 km et moins de 3h dans le camion
8 035 votes 52.5%
Moins de 150 km
29.9%
Sans importance
17.6%

Deux critères peuvent jouer sur le bien-être des poulets avant leur arrivée à l’usine. La distance de transport et l’attente dans les camions. Grâce à nos votes collectifs, l’attente des poulets dans le camion est limitée à 3h maximum et a donc une incidence positive sur leur bien-être.

Résultats détaillés des votes

Emballé sous atmosphère modifiée avec un plastique plus solide et une barquette carton (recyclable)
12 263 votes 80.2%
Emballé dans un film étirable avec une barquette plastique
15.9%
Emballé sous atmosphère modifiée avec un plastique plus solide et une barquette plastique
3.9%

L’emballage du poulet est toujours composé d’un film plastique et d’une barquette.

Nous avons collectivement voté pour une barquette en carton recyclable et un film plastique plastique solide qui permet de mettre le poulet sous une atmosphère modifiée, ce qui augmente son temps de conservation mais modifie un peu son aspect visuel en rayon.

Les décisions votées par les sociétaires

changement de l'alimentation des poulets label rouge c'est qui le patron

L’alimentation des poulets CQLP

Nous devions décider ensemble (avec les sociétaires) si nous étions d’accords pour modifier la composition alimentaire des poulets CQLP afin de leur permettre un meilleur développement et bien-être.

En savoir plus >

Envie de participer aux prochaines consultations ?

changement de l'alimentation des poulets label rouge c'est qui le patron

L’alimentation des poulets CQLP

Nous devions décider ensemble (avec les sociétaires) si nous étions d’accords pour modifier la composition alimentaire des poulets CQLP afin de leur permettre un meilleur développement et bien-être.

En savoir plus >

Envie de participer aux prochaines consultations ?