OUEST FRANCE – « C’est qui le patron ?! » et Cémoi lancent un chocolat équitable

13/11/2018

« La marque du consommateur “C’est qui le Patron ?!” et l’usine Cémoi de Tinchebray (Orne) s’associent pour la fabrication d’un chocolat équitable. La commercialisation du produit vient d’être lancée.

“On veut que ce soit juste pour le producteur”. Deux ans après le lancement de la marque du consommateur « C’est qui le patron ?! », son fondateur Nicolas Chabanne maintient le cap. Après le lait, le beurre ou encore le jus de pomme, il vient de lancer un nouveau produit : du chocolat équitable et durable dont le prix a été « établi par les consom’acteurs » . Deux tablettes de chocolat, noir pâtissier et noir de dégustation, sont en vente depuis le 31 octobre.

Elles sont fabriquées par le chocolatier français Cémoi, dont une partie sur le site de Tinchebray (Orne). “Le succès de notre lait nous a ramené beaucoup de fabricants qui ont compris notre principe, rapporte Nicolas Chabanne. Cémoi, qui avait déjà fait un travail assez rare sur la dimension durable et l’équité, a très vite réagi”. Un an après les premiers échanges téléphoniques, les tablettes défilent à toute vitesse sur les lignes de production de l’usine normande.

“Le site de Tinchebray fabrique du chocolat à fort pourcentage de cacao, précise Patrick Poirrier, PDG du groupe Cémoi. C’était logique qu’il fabrique la tablette à 70 % de cacao de notre nouveau partenaire”.

DU CHOCOLAT CONTRÔLÉ, DU PRODUCTEUR À L’USINE

Le 7 novembre, une dizaine de sociétaires de “C’est qui le Patron ?!” est venue visiter l’usine. “On part contrôler les points du cahier des charges qui a été voté par toutes les personnes qui ont participé au questionnaire sur Internet (plus de 7 700 personnes), indiquait Nathalie Roskwas, salariée de la marque, dans une vidéo tournée dans le Paris-Granville qui menait la délégation jusque dans le Bocage ornais. Le but de cette visite, c’est de faire un contrôle dans la bienveillance”.

Des contrôles, il y en avait déjà eu au préalable. “Une de leurs équipes est venue en Côte d’Ivoire pour voir ce que faisait Cémoi avec les producteurs de cacao, explique Patrick Poirrier.  Car nous sommes très impliqués sur ce qui se passe en amont”. Une implication qui s’illustre par le lancement, en 2015, du programme “Transparence Cacao”. Il garantit “la maîtrise de la chaîne de production, du planteur au consommateur”.

“Les planteurs et la coopérative seront rémunérés convenablement et de manière stable à hauteur de 1 525 € la tonne de fèves de cacao”, fait savoir “C’est qui le Patron ?!”. Sur la vente d’une tablette de chocolat (prix voté à 1,08 € pour celle qui est fabriquée dans l’Orne), la marque du consommateur récupère 5 %. Cémoi, qui a signé un contrat de trois ans avec “C’est qui le Patron ?!”, prévoit de vendre deux millions d’unités des deux tablettes commercialisées dans les rayons de Carrefour et Auchan. On ignore, en revanche, le pourcentage qu’empoche le chocolatier sur la vente d’une tablette. »

MAXIME JAMES

Article original