La suite pour les sardines

Notre partenaire sur les sardines, la maison Chancerelle nous a récemment informé que la certification MSC allait être temporairement retirée de la zone de pêche dans laquelle nous avions décidé de nous fournir. La quantité de poissons estimée n’est plus suffisante pour permettre une pêche durable.

Notre partenaire sur les sardines, la maison Chancerelle nous a récemment informé que la certification MSC allait être temporairement retirée de la zone de pêche dans laquelle nous avions décidé de nous fournir. La quantité de poissons estimée n’est plus suffisante pour permettre une pêche durable.

Sardines des consommateurs - C'est qui le Patron

Explications

Chaque année, des études sont faites pour évaluer les stocks de poissons dans les zones de pêche en Atlantique. La méthode de calcul utilisée évolue continuellement pour être toujours plus précise. Elle nous indique cette année que l’effort de pêche (quantité de poisson pêchée par an) va devoir diminuer de manière conséquente pour permettre la survie de cette espèce. Aussi, de plus en plus de pêcheurs viennent s’approvisionner dans l’Atlantique. MSC ne peut donc plus certifier que cette zone ne surexploite pas les ressources.

Nous devons donc tous ensemble décider de la suite à donner à nos sardines, initialement votées MSC.

Tous ensemble, nous avions voté pour des sardines pêchées au large des côtes Atlantiques françaises, en Bretagne et respectant la certification MSC : Marine Stewardship Council.

Qu’est-ce que la certification MSC ?

C’est un label de pêche durable dont l’objectif est de préserver les populations de poissons en évitant la surpêche. Cette certification est accordée aux pêcheries pouvant garantir une pêche responsable.

Pour être labellisé MSC, il faut respecter les critères suivants :

  • assurer la pérennité des stocks de poissons dans leurs zones de pêche et ne pas surexploiter les ressources
  • ne pas avoir un impact négatif sur l’éco-système marin
  • respecter toutes les lois en vigueur au niveau local, national et international.

3 options possibles :

  • Continuer les sardines “C’est qui le Patron ?!” avec les pêcheurs actuels mais du coup les sardines ne seront plus issues de la pêche durable labellisée MSC
  • Changer de zone de pêche pour conserver des sardines labellisées MSC mais de ce fait on ne peut plus passer par les pêcheurs actuels et on est obligés d’aller se fournir à l’étranger (vraisemblablement en Angleterre)
  • Arrêter temporairement les sardines “C’est qui le Patron ?!”, le temps que la zone de pêche retrouve le label MSC mais nous ne savons pas du tout combien de temps cela peut prendre

Résultats

Nous avons été plus de 1 142 à voter à cette consultation, merci à tous ! 😊

L’arrêt temporaire des sardines CQLP, le temps que la zone de pêche retrouve le label MSC a été l’option la plus votée, à plus de 70 %.

Pour information, aucune sardine n’a été pêchée en 2019 sous le certificat MSC, donc nous n’avons pas de sardines certifiées MSC en 2019.

Mais, coup du sort, après discussion avec notre partenaire, nous avons appris qu’il restait assez de sardines certifiées MSC déjà emboitées (de la pêche 2018) jusqu’à juillet 2020. 😊 Et bonne nouvelle, les sardines, c’est comme le vin. Plus elles restent dans leur huile, plus elles se bonifient ! 😉

Nous avons également appris que les membres du label MSC se réuniront fin février pour estimer si la pêche 2020 pourra être certifiée MSC, en fonction des stocks de sardines à fin 2019.

Comme la pêche des sardines a lieu de juin à septembre, nous n’aurons peut-être pas besoin d’arrêter temporairement le produit. 😊