HUFFINGTON POST – Ces consommateurs votent l’augmentation du prix de leur plaquette de beurre de 33%

« Une initiative originale pour ce beurre bio de la marque “C’est qui le patron?!”, qui se donne pour objectif de mieux rémunérer les producteurs.

LUTAVIA VIA GETTY IMAGES
20/07/2019

CONSOMMATION – “C’est la première fois que le sort d’un produit est mis entre les mains des consommateurs”, affirme avec fierté le patron de la coopérative “C’est qui le patron?!”. Nicolas Chabanne peut être satisfait: le prix de la plaquette de beurre de 250 grammes de sa marque iconique devrait passer de 2,20 euros à 2,94 euros. Soit une augmentation de 33% décidée par… les consommateurs, comme l’explique Le Parisien.

Les 9000 sociétaires de la coopérative ont été amenés à se prononcer sur cette évolution tarifaire, et 88% des votants (soit 2300 personnes) l’ont approuvée. “Ce vote est inédit dans le monde de l’agroalimentaire”, se targue l’homme fort de “C’est qui le patron?!”, cette marque qui s’est donné pour objectif de mieux rémunérer les producteurs.

C’est lui qui avait décidé de soumettre ce choix aux sociétaires, pour pouvoir maintenir les aides qu’il délivre aux agriculteurs en train de se convertir au bio. Dans le détail, 15 centimes leur sont reversés par plaquette.

Une trentaine de produits sur le marché

La hausse permettra également de compenser le faible prix du lait écrémé restant une fois la crème utilisée pour faire le beurre. Sodiaal, le partenaire de “C’est qui le patron?!”, ne trouvait en effet pas son compte depuis le lancement la production de beurre en 2016.

Une réussite pour celui qui a fait de l’amélioration de la rémunération des agriculteurs un combat et dont la plaquette de beurre est désormais la plus vendue du pays, indique Le Parisien.

C’est en 2016 que Nicolas Chabanne a lancé le lait “C’est qui le patron?!”, présent désormais dans 17% des foyers, comme le relève Le Parisien. Il a depuis lancé une trentaine de produits sur le même mode, dont le jus de pomme et les œufs équitables. Et yaourts, jambon et confiture arrivent bientôt dans les rayons, selon le quotidien. »

Anthony Berthelier

Article Original