Évolution du cahier des charges des pommes de terre

Nous avons demandé l’avis de tous les sociétaires de la coopérative pour déterminer ensemble la suite à donner aux pommes de terre CQLP.

Nous avons demandé l’avis de tous les sociétaires de la coopérative pour déterminer ensemble la suite à donner aux pommes de terre CQLP.

Filet de pomme de terre C'est qui le Patron

Explications

6 mois après l’arrivée des pommes de terre créées tous ensemble, nous constatons qu’elles ont du mal à se vendre en rayon, notamment en raison de leur prix trop élevé, qui ne permet pas aux consommateurs de soutenir un maximum de producteurs. Nous avions donc besoin de revoter tous ensemble, soit pour :

  • Un nouveau cahier des charges moins exigeant, induisant une baisse du prix du produit
  • Décider de l’arrêt du produit
 

Résultats

Nous avons été 1351 sociétaires à revoter pour les pommes de terre. Merci à tous ! 😊 87 % des sociétaires souhaite continuer ce beau produit. Seuls quelques critères changent.

Les critères qui restent identiques

Le cahier des charges des pommes de terre en elles-mêmes reste le même :

  • origine France
  • agriculture raisonnée
  • rotation 5-6 ans
  • pas d’anti-germinatifs de synthèse
  • quelques pommes de terre biscornues autorisées
  • lavées

Les critères qui changent

  • la rémunération passe de 390 €/t à 370 €/t. 👉 cette rémunération permet toujours au producteur de vivre correctement de son travail.
  • Le poids est désormais de 2kg au lieu de 2.5kg
  • L’emballage dans un filet plastique remplace le sac papier

👉 Ces critères font passer le prix de vente voté conseillé de 3.85 € à 2.78 €

Merci encore à tous les sociétaires de la coopérative pour ce vote très important pour la suite des pommes de terre. 🙏

Prochaine étape : présenter ce nouveau produit aux enseignes et annoncer où nous pourrons retrouver ces pommes de terre créées collectivement ! 😊

Tous à nos votes pour les prochains produits !

le lait bio des consommateurs est enfin en ligne !! 🙌 La juste rémunération des producteurs de lait bio est en jeu, notre force collective peut tout changer.