CULTURE NUTRITION – La co-création de produits avec les consommateurs pour mieux répondre à leurs attentes

29/04/2019

« La co-création : impliquer les consommateurs pour en faire des acteurs à part entière

Les consommateurs ont longtemps été des acteurs secondaires de la production alimentaire, après les industriels ou encore la grande distribution. On les considérait comme des membres passifs de la chaîne de production. Cette vision est devenue aujourd’hui source de conflits entre les grands groupes et les consommateurs, dont la connaissance sur le monde de l’alimentaire s’étoffe. Les consommateurs souhaitent que l’on prenne en compte leurs attentes, leurs priorités, leurs choix de vie : ils veulent des produits alimentaires qui leur ressemblent.

Cette volonté surfe également sur la tendance de retour à la naturalité, constatée depuis quelques temps. Les consommateurs souhaitent des produits qui soient plus respectueux de la nature et de leur santé, en évitant les additifs et autres conservateurs, et en privilégiant le clean-label.

De cela émerge un concept : la co-création. Cela consiste à consulter et intégrer les consommateurs dès le début du processus de création, afin de les impliquer et de prendre en compte leurs attentes pour mieux les respecter. Ainsi, les consommateurs prennent un rôle d’acteur à part entière dans le façonnage du monde de l’alimentaire de demain. En endossant ce rôle actif, cela permet aux consommateurs de regagner confiance dans les marques et de se sentir valorisés et écoutés.

C’est qui le patron ? : une success story qui dure depuis 2 ans

Elle se revendique elle-même « la marque du consommateur » : vous avez forcément entendu parler de « C’est qui le patron ? », une initiative lancée il y a 2 ans. Cette marque est née du désir de reprendre en main son alimentation, en devenant acteur de la conception à la commercialisation du produit.

Après avoir commencé avec le lait, qui devait rémunérer à son juste prix le producteur. Aujourd’hui, de plus en plus de produits C’est qui le patron ? sont en rayon, comme le beurre, la farine, les œufs ou le chocolat. Tous les produits résultent de la consultation des futurs clients, en établissant de manière collaborative le cahier des charges des futurs produits à développer (ingrédients, qualité, fabrication, équité…).

Une nouvelle façon d’envisager les consommateurs

En incluant les consommateurs dans le processus d’élaboration des produits, le changement dans notre alimentation devient ascendant plutôt que descendant. Cela a le mérite de bousculer les codes, d’apporter des innovations et du renouveau dans nos rayons de supermarchés. Une méthode à garder en tête si vous cherchez à renouveler ou redynamiser vos produits. »

CELINE HENON

Articie Original