Consultation sur l’emballage de nos œufs plein air

Comme le veut le principe de notre démarche collective, nous avons aujourd’hui particulièrement besoin de votre aide pour trancher sur une décision importante. Cela concerne les œufs que nous avons créés tous ensemble. Notre partenaire LŒUF, qui distribue et conditionne les œufs CQLP, nous alerte d’une très probable rupture à venir sur les emballages en cellulose (boîtes d’œufs). Nous avons besoin de voter pour valider tous ensemble la suite à donner.

Comme le veut le principe de notre démarche collective, nous avons aujourd’hui particulièrement besoin de votre aide pour trancher sur une décision importante. Cela concerne les œufs que nous avons créés tous ensemble. Notre partenaire LŒUF, qui distribue et conditionne les œufs CQLP, nous alerte d’une très probable rupture à venir sur les emballages en cellulose (boîtes d’œufs). Nous avons besoin de voter pour valider tous ensemble la suite à donner.

Oeufs plein air des consommateurs - C'est qui le Patron

Contexte

La fourniture de boîtes d’œufs en cellulose était déjà tendue depuis plusieurs mois. La demande de réduction de plastique sur de nombreux marchés (couverts en plastique, pailles, nombreux packaging alimentaires,…) a généré un besoin plus important en matière cellulose auprès de l’ensemble des fournisseurs.

En complément, le contexte actuel lié à la crise sanitaire provoque une envolée des commandes d’œufs. (*voir infos complémentaires ci-dessous)

La situation est incertaine mais des ruptures d’emballages de boites d’œufs cellulose vont très probablement apparaître à partir de la mi-mai.

Pour éviter d’arrêter la distribution des œufs CQLP, notre partenaire propose de passer sur des boîtes d’œufs en plastique recyclable.

Comme il est à date impossible d’avoir une vision exacte des besoins et de la durée possible des ruptures d’emballages en cellulose, LŒUF propose de passer rapidement une première commande de boîtes en plastique pour couvrir l’équivalent d’une semaine de production puis de renouveler la commande si besoin est. Le recours à ces boîtes peut être ponctuel, de l’ordre d’un ou deux jours par semaine comme plus soutenu, mais il est à date impossible d’en savoir plus.

2 options possibles :

1) Nous stoppons la distribution d’œufs CQLP lorsqu’il est impossible de conditionner les œufs dans des emballages en cellulose.


Conséquence : Le cahier des charges est respecté mais les œufs ne pourront plus être conditionnés et donc distribués sur les jours/semaines de rupture d’emballage cellulose (il est malheureusement impossible de connaître à date la fréquence et durée probable de ces ruptures). La présence des œufs CQLP en magasins sera donc incertaine. Cet arrêt impactera aussi les familles d’éleveurs engagés dans la démarche. Leurs œufs ne pouvant être conditionnés pour CQLP, ils seront automatiquement « déclassés », ce qui signifie qu’ils seront redirigés vers une filière moins valorisée. La rémunération CQLP votée est de 8,26€/100 œufs contre 7€/100 œufs en moyenne pour des œufs de poules élevées en plein air.


2) Nous autorisons notre partenaire à déroger temporairement et jusqu’au 30 juin, au cahier des charges.


Conséquence : les œufs CQLP peuvent continuer d’être conditionnés et distribués en magasins mais dans des boîtes en plastique recyclable lorsque la situation l’exige. Comme énoncé plus haut, nous n’avons malheureusement aucune vision quant à la fréquence probable de ces ruptures d’emballages en cellulose mais autorisons pour le moment la dérogation jusqu’au 30 juin 2020.IMPORTANT : Le conditionnent ne changeant rien à la rémunération des producteurs dans ce cas les œufs CQLP continuant d’être distribués, les éleveurs continuent également d’être rémunérés au cahier des charges CQLP de 8,26€/100 œufs.

 

Une décision urgente :

Nous avons besoin de donner une réponse à l’ŒUF d’ici lundi midi car si nous validons la dérogation et donc le maintien du conditionnement, la commande de boîtes plastique doit se faire très rapidement. Cette décision porte uniquement sur les œufs plein air CQLP et non les œufs bio dont les volumes sont moins importants et donc non impactés. Merci beaucoup pour votre vote. 🙂

Résultats

Merci à tous les sociétaires pour leur participation à cette consultation. 😊 Ensemble nous avons donc décidé de déroger temporairement au cahier des charges des oeufs plein air pour continuer d’aider les éleveurs de poules pondeuses ! 

Complément d’infos :

*Le marché des œufs a lui aussi connu une très forte évolution ces dernières années : jusqu’à présent, des références d’œufs de poules élevées en cage étaient vendues dans des boites en plastique (exemple : 100% de la gamme djp** de Matines, les MDD djp, des références Coque Lustucru…) or celles-ci s’arrêtent (-15,3% de volumes pour les œufs de poules élevées en cage en 2019 – données IRI P13 2019). Une bonne partie de ces références sont passées sur des modes d’élevage alternatifs (hors cage) avec des changements de packaging (passage du plastique vers des boites en cellulose). Les commandes de boites en cellulose ont donc très fortement augmenté ces derniers mois.

Selon le Comité national pour la promotion de l’œuf (CNPO), semaine après semaine, les ventes explosent sur un rythme de + 30 % à + 40 % comparé au flux d’achat habituel.
Les commandes d’emballages d’œufs augmentent ainsi nécessairement et les fournisseurs ont aujourd’hui beaucoup de mal à produire et à livrer toutes ces commandes.

** DJP : « datés du jour de ponte » issus de poules élevées en cage