ANTI CRISE – Le lait « C’est qui le Patron ?! » : c’est quoi c’est qui ?

 17/02/2019

« Le lait “C’est qui le Patron ?!” qui rémunère les producteurs au juste prix

Après un sympathique petit échange de tweets avec le fondateur de “C’est qui le Patron ?!”, nous avions promis de nous y intéresser de plus près, d’autant que la démarche avait piqué notre curiosité en cette période où la question du pouvoir d’achat est au cœur des débats, suralimentés par l’entrée en vigueur de la loi alimentation. C’est donc chose faite.

Posons comme préalable à cet article que nous ne sommes absolument pas des spécialistes de la filière. Vous excuserez donc nos éventuelles erreurs que nous corrigerons bien volontiers, nous ne demandons qu’à apprendre.

Bien, cette petite mise au point effectuée, revenons donc sur la démarche de “C’est qui le Patron ?!” consistant notamment à commercialiser un lait équitable dans les linéaires de nos supermarchés.

Mais d’abord produire un litre de lait combien ça coûte ?

Voici donc la première question que nous nous sommes posé et qui nous a paru essentielle afin de pouvoir avoir un regard critique et rédiger ces quelques lignes.

Les chiffres n’abondent pas sur le web, nous avons trouvé une étude faite par l’organisation European Milk Board, organisme dont l’objectif est justement de fixer les coûts de production moyens dans plusieurs pays européens dont la France. Voici ce qu’il en ressort pour l’année 2017 :

Un prix à la tonne avoisinant donc les 450 euros

Ce prix inclus un salaire basé sur 1,5 fois le SMIC et majoré de 8 % pour 15 ans d’expérience professionnelle (détails page 16), ce qui ne nous semble franchement pas délirant comme rémunération eu égard à l’investissement en temps nécessaire, ainsi qu’aux risques et aléas liés à l’activité (climat, épidémies, …).

Nous notons également que sans aides, ce prix devrait être porté à 49,25 € et que de plus on ne parle là que de coût de production – corrigez-nous si l’on se trompe mais il nous semble qu’une ligne bénéfice devrait être prise en compte pour pouvoir parler d’équité, l’objectif d’une entreprise est certes de pouvoir se payer, c’est un minimum, mais aussi de dégager une marge.

Pour terminer, le lait entier ayant une densité d’environ 1,03 kg / litre, il faut donc diviser le prix de 449,70 € la tonne par 1,03 afin d’obtenir un prix aux 1 000 litres de 436,60 € TTC soit… 413,80 € HT les 1 000 litres de lait TVA de 5,5 % déduite.

2015 : naissance de “C’est qui le Patron ?!”

Fort d’un constat relativement dramatique (des prix d’achat inférieurs aux coûts de production, un taux de suicide élevé dans la profession, des exploitations qui disparaissent massivement…) Nicolas Chabanne s’indigne de cette situation et se lance en 2015 dans l’aventure “C’est qui le Patron ?!”.

L’idée ? Offrir une rémunération équitable au producteur en fixant un prix d’achat minimum, initiative qui n’était certes pas nouvelle, mais surtout impliquer le consommateur dans cette démarche. C’est en effet ce dernier qui, au travers d’un formulaire à remplir en ligne sur le site “La Marque du Consommateur”, va fixer ses choix et permettre d’élaborer les grandes lignes du cahier des charges, ce qui déterminera au final le prix de la brique de lait vendue en grande surface.

Il en ressort par exemple un choix sur le pays d’origine du lait, sur le temps de pâturage ainsi que la qualité de l’alimentation des animaux.

Cet aspect nous semble particulièrement intéressant et positif, créant une implication de la part du consommateur et un rapprochement avec les producteurs de lait, une véritable communauté se bâtit autour du concept et n’hésite pas à prendre les choses en main pour intervenir directement auprès des enseignes au travers des réseaux sociaux pour que les produits soient mis en avant dans les linéaires.

Depuis “C’est qui le Patron ?!” revendique sur sa page d’accueil presque 95 millions de litres de lait vendus, certes une toute petite goutte au milieu de l’océan consommé chaque année, mais un chiffre bien au-delà des attentes initiales et dont la courbe ne cesse de s’accentuer à la hausse.

Concrètement que touche le producteur ?

Pas besoin d’un long discours, voici le détail sur cette image que nous avons piquée à “C’est qui le Patron ?!” (gageons qu’ils ne nous en voudront pas) :

On va dire donc en moyenne 40 centimes hors taxes par litre, ce qui colle tout juste au prix auquel nous sommes parvenus en fouinant sur le web et dont nous vous donnions le détail au début de cet article.

Certes, il est supérieur à ce qui se pratique même si la filière s’organise et qu’il y a une embellie actuelle (crédit : web-agri) :

À ce niveau, il nous semble encore loin d’offrir aux producteurs de réelles perspectives (quid de leur marge par exemple ?), mais nous convenons volontiers qu’il faut bien entendu saluer la démarche et croiser les doigts pour qu’elle s’amplifie – et qui sait bientôt des salaires équitables permettant à nos concitoyens d’avoir les moyens de se tourner massivement vers cette autre façon de consommer 😉.

Autre façon de consommer que “C’est qui le Patron ?!” essaye de promouvoir et pas seulement sur le lait puisque la gamme proposée s’étend, avec pas moins de 20 produits déjà dans les rayons au moment où nous écrivons, trois autres qui devraient arriver en mars prochain et bientôt des saucisses qui sont encore en cours d’élaboration […]. »

Article original